Lettre info nov 2016

Claude BRIARD 

Hommage à notre Directeur

C’est avec une profonde émotion que Stéphanie YON-COURTIN, sa Présidente et son équipe souhaitent rendre cet hommage à Claude BRIARD leur Directeur, dans cette 8ème lettre d'information.

Centralien de formation, Claude BRIARD a débuté sa carrière en tant que responsable de projet et Directeur Adjoint de production à Moulinex. Il est devenu consultant associé en 1986 au Cabinet AFEI. Son esprit d’entreprendre l’a conduit à créer son cabinet de consultant « 77-02 ». Il le dirigea 17 ans. Puis il fut Directeur du Développement et des Opérations à l’UIMM Haute-Normandie, avant de prendre la direction de la MEFAC. 
Sa carrière professionnelle fut riche et il a su mettre à profit des compétences multiples au service de la MEFAC. 
Dès son arrivée en janvier 2011, Claude BRIARD a impulsé une dynamique partenariale communicative et initié de nouveaux projets sur le territoire de Caen la mer. L’ensemble des partenaires de la MEFAC s’accordent à dire que son charisme, son professionnalisme, sa rigueur en faisaient un homme avec lequel il était aisé et convivial de travailler. 

Sa Présidente et son équipe auront à cœur de poursuivre ce que Claude BRIARD avait initié afin que la MEFAC demeure un outil dédié à l’emploi de notre territoire et au service de tous.

 

ANTICIPER  

Un recrutement sur mesure pour E. Leclerc

Le centre commercial E. Leclerc de Blainville-sur-Orne a recruté une majorité de son équipe grâce à une Offre de service concertée élaborée par la MEFAC et ses partenaires.

À la demande de la mairie de Blainville-sur-Orne, la MEFAC a mobilisé, dès janvier 2016, les acteurs de l’emploi(1) dans le cadre d’une Offre de service concertée (qui se déclenche au-delà de 20 recrutements).
"Cette démarche a déjà été utilisée pour les recrutements de IKÉA, de Webhelp, des Rives de l’Orne et de différents EHPAD de la région", rappelle Raynald Le Néchet, Chef de projet Mutations économiques de la MEFAC.

Dans le cas du centre E. Leclerc, 110 places étaient à pourvoir selon la démarche : 70 postes d’employés de libre-service, d’hôtes et hôtesses de caisse et de l’équipe du Drive. Leclerc se réservant celui des 40 postes administratifs. « L’objectif de la démarche sur mesure était d’identifier ceux dont la motivation et le savoir être leur permettraient de répondre aux demande de l’enseigne, précise Raynald Le Néchet. Le PDG de Leclerc Blainville est très attentif à l’attitude de ses collaborateurs. Il a aussi insisté pour concentrer le recrutement dans un rayon de 50 km autour du site pour favoriser le recrutement local. »

Un recrutement par simulation

Près de 462 personnes se sont présentées parmi lesquelles 272 ont assisté aux trois réunions collectives d’information en février dernier. « L’ensemble des candidats ont été reçus pour les orienter sur un « parcours de recrutement » selon leur qualification et leur expérience », souligne Raynald Le Néchet.

À la fin du processus de recrutement, la Méthode de recrutement par simulation (MRS), l’évaluation des compétences et des capacités professionnelle (ECCP) ou encore la PMSMP (périodes de mise en situation en milieu professionnel) ont permis de repérer les candidats ayant la capacité d’occuper les postes proposés. « Au total, la démarche a permis de procéder à l’embauche de 45 candidats, 39 en CDI et 6 en CDD, détaille Raynald Le Néchet. Les 82 autres salariés ont été retenus directement par Leclerc parmi 1 200 candidatures spontanées reçues. » Le bilan est donc positif et symbolise la réussite du travail partenarial impulsé par la MEFAC.

 Bilan du recrutement Leclerc

(1) La MEFAC s’est entouré des services de l’État, de la mission Locale, de la Cellule emploi de Blainville-sur-Orne, de Cap solidaire, de Pôle emploi, du PLIE et de Cap emploi, de la Région Normandie et du Forco, l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé du Commerce et de la Distribution.

 

Contact :
Raynald Le Néchet, Chef de projet Mutations Economiques
Tél. : 02 31 39 39 00 / r.lenechet@mefac.fr

 

ANTICIPER 

La GPECT de la filière numérique vue par CINS

La PME, basée à Caen, participe à la démarche GPECT numérique mise en place par la MEFAC. Problématiques RH, intérêt de la démarche et perspectives : Dimitri Rousseau, son dirigeant, témoigne.

 


ACTUALITE 

Newsletter : les résultats de l’enquête de satisfaction 

En bref, quelques résultats de ce sondage :

  • Un bon taux d’ouverture : 1/4 des abonnés ouvrent la lettre d’information
  • Plus de 95% des répondants la lisent (même partiellement)
  • Une fréquence considérée comme adaptée par 90% des répondants
  • Le contenu et la forme de cette Lettre jugés satisfaisants.

Merci à tous nos partenaires qui ont répondu en ligne à l’enquête sur notre Newsletter, leurs réponses ont bien été prises en compte.

 

ANIMER 

Une nouvelle dynamique autour de l’accès au numérique

Dans le cadre du contrat de ville adopté par Caen la mer à l’automne 2015, une démarche dynamique, pilotée par la MEFAC et mobilisant de nombreux acteurs, a vu le jour autour de l’accès pour tous aux nouvelles technologies. Un facteur essentiel au développement économique et à l’emploi.

Si l’usage des technologies numériques s’est largement démocratisé ces dernières années, 18% de la population n’utilise jamais Internet selon une étude du CREDOC(1) en 2015. 

La fracture numérique demeure une réalité et constitue un réel frein à l’accès à l’emploi et au développement économique, entre autres. 

Dans le cadre du contrat de ville 2015-2020, piloté par la communauté d’agglomération Caen la mer et l’Etat, l’inclusion numérique a été retenue comme l’un des axes de travail de son pilier « développement économique, emploi ». Caen la mer a confié le pilotage de ce pilier à la MEFAC, avec une forte volonté de travailler de manière collaborative. En plus de ce rôle de pilote la MEFAC assure l’animation et la mise en place d’actions concrètes tel que le développement des usages informatiques « Une belle dynamique s’est amorcée au sein du groupe sur le numérique », souligne Eddy Motte, chef de projets à la MEFAC. Collectivités, Pôle Emploi, Mission Locale, CAF, Orange Solidarité… Une vingtaine de partenaires sont mobilisés pour réfléchir et expérimenter ensemble des actions concrètes. 

Des programmes d’ateliers ont par exemple été mis en place avec Orange Solidarité, et le dispositif CSE, à Caen et Hérouville Saint-Clair, pour former des habitants par petits groupes à l’utilisation du matériel informatique, à la navigation sur Internet et sur les usages possibles en termes de recherche d’emploi notamment.

Grâce à la formation spécifique de conseillers emploi sur cette question, « l’idée est de déployer ces pratiques de manière plus large sur le territoire », indique Eddy Motte.

Une réflexion sur des partenariats possibles avec les Établissements Publics Numériques (EPN) est lancée. La création d’un guide pratique est également en projet.

(1) Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie.

 

Contact :
Eddy Motte, Chef de projet
02 31 39 39 03 / e.motte@mefac.fr

 

ANIMER  

Trouver un emploi en inversant les rôles

Suite à un premier forum de l’emploi inversé réussi en 2015 à Cherbourg-en-Cotentin, la MEFAC va accompagner l’association Force Femmes pour l’organiser sur l’agglomération de Caen la mer en mars 2017.

Un forum inversé ? Inversé, parce que ce sont les employeurs qui font le tour des stands tenus par les demandeurs d'emploi. La première initiative régionale, portée par la Maison de l’emploi et de la formation (MEF) à Cherbourg, concernait les femmes âgées de plus de 45 ans. « Les candidates devaient recevoir les employeurs et tenter de les convaincre au cours d'entretiens individuels, explique Raynald Le Néchet, Chef de projet Mutations économiques de la MEFAC. Cette façon de procéder innovante a changé l’angle d’approche du recrutement. Les femmes ont ainsi optimisé leur chance en valorisant leurs expériences et leurs compétences. »

Un premier forum inversé sur Caen la mer

L’association Force Femmes avait participé à cette initiative sur Cherbourg et souhaitait la développer sur d’autres territoires. Les représentantes de l’association ont donc contacté la MEFAC. Convaincue par le concept, la MEFAC va accompagner l’association Force Femmes qui souhaite organiser un forum inversé en mars 2017 sur le territoire de Caen la mer (le lieu et la date précise reste à définir). Celui-là concernera tous les demandeurs éloignés de l’emploi retenus par les partenaires de la MEFAC(1) selon certains critères.
« L’engagement dans la démarche est primordial, par exemple », insiste Raynald Le Néchet.

Préparés en amont via des ateliers dédiés (CV, présentation orale…), les candidats seront en capacité de tenir un stand, de « vendre » leurs compétences et d’accueillir un employeur... Ils seront répartis en groupe (prospection, logistique et communication) afin de développer la logique de groupe et la dynamique projet.
« L’équipe prospection ira en entreprise (avec une grille de questions, un listing des entreprises à visiter) afin de leur présenter l’événement et pour détecter, si possible, les emplois cachés, souligne Raynald Le Néchet. Le jour-J, les entrepreneurs viendront au forum pour recruter celui ou celle dont ils ont besoin." Cette première concernera environ 30 à 40 personnes.

(1) l’Association Force Femmes, l’Association Pour l'Emploi des Cadres (APEC), l’ANCRE (Accompagnement Normand de Cadres en Recherche d’Emploi), la Mission locale et Pôle emploi et l'Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH).

 

Contact :
Raynald Le Néchet, Chef de projet Mutations Economiques
Tél. : 02 31 39 39 00 / r.lenechet@mefac.fr

 

PILOTER 

Le point sur les dispositifs et les projets de la MEFAC

PLIE, clauses sociales, CSE, Plate-forme Mobilité Caen la mer, GPECT Numérique : le point en un clin d’œil sur les principaux chiffres des dispositifs et projets de la MEFAC en cours. 

Dispositif PLIE620 habitants de Caen la mer accompagnés par le PLIE, 30% ont retrouvé un emploi durable ou accédé à une formation qualifiante.
Dispositif Clauses sociales43 721 heures d'insertion réalisées au 1er semestre 2016 par 148 bénéficiaires
Dispositif CSE677 personnes ont bénéficié d’un accompagnement CSE au cours du 1er semestre 2016
Dispositif Plate-forme Mobilité Caen la merAu 1er semestre 2016, près de 450 personnes ont pu bénéficier des services de la plate-forme (par exemple, 150 diagnostics mobilité ont pu être réalisés)
Projet GPECT numérique10 entreprises de la filière numérique ont sollicité la Mefac pour un accompagnement RH personnalisé ; 6 d’entre-elles sont déjà engagées dans cette démarche